Ma vie d’apprenant est loin d’être terminée… C’est probablement un grand défi en soi que de préciser ici quelques zones sur lesquelles je veux agir pour me former encore davantage.

Le fait de m’obliger à changer d’environnement de travail aux six/neuf ans représente probablement le geste le plus significatif de ma volonté d’apprendre. En 2005, il m’a fallu m’adapter à un changement important passant de patron dans une institution à associé dans une entreprise. En 2011, je me sens aussi à l’aube d’une autre période de transition où j’aurai à activer mes capacités d’apprendre.

Lire, écouter, me donner le droit à l’erreur, trouver des modèles et observer les façons de faire… voilà quelques-unes de mes stratégies. Mais je dois être sensible aux autres façons d’apprendre qui sont souvent intuitives et informelles. Objectiver ma pratique, me placer en déséquilibre, accepter des nouveaux défis sont autant d’exemples de procédés qui me conduisent souvent aux portes de nouveaux acquis.

Une chose est certaine, chaque occasion de donner est une occasion d’apprendre. Je le réalise davantage au terme d’une expérience particulièrement prenante qui m’a demandé de puiser plus profondément en moi. De là à dire que je me dois de chercher les occasion de donner beaucoup pour apprendre beaucoup… il n’y a qu’un pas que j’ai bien envie de franchir!